7 commentaires sur “L’UIPP Persona non grata au congrès « Pesticides et Santé »

  1. Ok pour le retrait du marché des substances classées cancérigènes, mutagènes, reprotoxiques de catégorie 1 à 3, on supprime l’essence, le gazole, le tabac, la plupart des solvants non issus de la biomasse produite par l’agriculture industrielle, pas mal de cosmétiques aussi .

    Il manque les perturbateurs endocriniens pour ajouter les pilules anticonceptionnelles, dommage, ils ont du les oublier, faut leur rappeler , on va passer à coté.

    On supprime aussi la plupart des biocides, le frontline que l’on met sur le chien, à base de fipronil, les colliers qui relargent des pyréthrinoides pas naturels du tout sur le toutou. Les diffuseurs contre les moustiques qui contiennent autre chose que des huiles essentielles…..permettra de faire de contrebande avec la Suisse, l’Italie, l’Allemagne.

    Les joyeux blogueurs du site complèteront .

    La devise de Générations futures: « Un pour tous, tous couillons! »

    Et des élus de la nations soutiennent cela, alors on est bon pour un avenir grec!

    On va se faire empapaandréouter comme les grecs si cela continue.

    1. « des huiles essentielles »
      Hélas, mon cher Alzine, il faut aussi les supprimer. Car les huiles essentielles si prisées des écolo-bobos sotn en faite cancérigènes et tératogènes!!!

      1. Les huiles essentielles ont eu un avantage: faire reculer l’usage de l’homéopathie vétérinaire dans le bio. Au moins les HE ne diffusent pas de pseudo-science diluée et dynamisée.

  2. Effectivement faut interdire même les huiles essentielles
    http://www.bag.admin.ch/themen/chemikalien/00228/04325/index.html?lang=fr

    Pas terrible les bâtonnets d’encens non plus

    pour les perturbateurs endocriniens belle plaquette suisse
    http://www.bag.admin.ch/themen/chemikalien/00228/05072/index.html?lang=fr

    Ils ont des experts autrement plus compétents qu’un animateur de vie scolaire, eux!

    De fait nous sommes comme les soviétiques à l’époque stalinienne nous avons nos Lyssenko, ils s’appellent Veillerette, Hulot, YAB….

  3. Rigolo un congré « pesticide et santé  » , pesticides dont on sait désormais qu’en Europe de l’ouest en général et en France en particulier, il ne menacent pas significativement la santé, sinon ce serait l’hécatombe chez les agriculteurs.

    Le tout en pleine pollution aux microparticules sur l’IdeF qui elle est terrible pour les populations exposées.

    La source: la pollution automobile, notamment le microparticules du diesel
    Pour limiter, les transports en commun , certes, mais ceux qui les préconisent le plus sont ceux qui ne les prennent quasiment jamais, qui ne connaissent même pas le prix du ticket de bus de banlieue.

    On y est serré, c’est sale, ça pue, désolé c’est vrai, couloirs de la RATP mal entretenus,.
    Panne de bus, arrêt du service, l’enfer pour les usagers.

    C’est aussi plein de microparticules notamment dans le métro et de fibres d’amiante. Diront le contraire ceux qui ne les prennent jamais.

    Pour réduire les microparticules: changer de carburant et introduire plus de biodiesel, ce contre quoi milite justement guignol Veillerette.
    Les sources:
    http://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/synthese_particules_110914.pdf

    Qui de l’augmentation du travail du sol sur les particules fines de sol avec la suppression des herbicides?

    1. Le petit hic dans le raisonnement d’airparif:
      1) les micro-particules dont la concentration  » a fortement augmenté » ont toujours été là. En fait, la concentration est là même (en quantité) mais elle « a augmenté » de manière relative, puisque la part des grosses particules ont fortement diminuée. Ce qui veut dire que la pollution par les micro-particules est la même depuis 30 ou 40 ans. Et que la pollution générale elle a fortement diminuée.
      2) Les biodiesels ne sont pas une solution aux microparticules, car en tant que matière organique tout comme le pétrole, ils produisent les mêmes polluants. Donc on peut les utiliser avec le diesel normal pour réduire les importations, mais en aucun cas pour réduire la pollution aux microparticules.

      Air-parif est une émanation écolo de l’état, les mesures de la qualité de l’air depuis 30 ans montrent une amélioration nette de celle-ci, une division d’un facteur 10 000 en moyenne.

      1. @Daniel: vous avez des sources pour le 2)? Je ne trouve rien la dessus, je sais que le bois en produit pas mal, mais il est riche en minéraux, ce qui n’est pas le cas des huiles végétales.

Les commentaires sont fermés.