19 commentaires sur “Essonne : un village envahi par de mystérieux coléoptères. Que propose Générations Futures?

  1. Le gite et le couvert dans leurs locaux au 179 rue Lafayette (rdc) 75010 Paris????? Et rassurez les riverains, dans très peu de temps, ils n’auront plus que la pince à épiler pour protéger leur piscine, jardin, maison de ces gentilles mais envahissantes petites bêtes!

  2. La pullulation d’insectes est une bonne chose car elle rappelle aux ( pseudo) écolos que si on laisse la nature faire il y a des déséquilibres ( espéces invasives ou dominantes dans un environnement donné). Heureusement, l’homme s’est doté des capacités pour réguler et donc pour accroitre la bio diversité.

    1. Savourer une Reine-Claude et sentir une rose anglaise …
      L’homme a aussi créé de toutes pièces une biodiversité qui présente certaines qualités (en modifiant les génômes)

      1. Sans parler des variétés de pommes de terres , tomates, carottes ,maïs , blé ………..

    2. Vous savez, les écolos vous répondront probablement que cette invasion est due au réchauffement climatique, lui même du aux énergie fossiles utilisés pour les intrans (fabrication et épandage) utilisés par l’agriculture intensive, etc… Ils ont toujours des arguments prêts à servir.

  3. Sans parler de la 6 ème extinction de masse des espèces à l’échelle planétaire…
    Sacrée régulation de la biodiversité, je l’admets! Par contre j’ai du mal à y voir un accroissement.

    1. claude : « Sans parler de la 6 ème extinction de masse des espèces à l’échelle planétaire…  »
      ———————————-
      « 6e extinctions de masse », pour moins de… 1000 extinctions recencées depuis qu’on a inventé la taxonomie. Eh ben, vous êtes bien facile à berner. C’est triste en effet !
      J’ai de la poudre d’os de requin qui guérit le cancer pour pas cher, ça vous intéresse ?

  4. Sans parler de la 6 ème extinction de masse des espèces à l’échelle planétaire…

    >>> A quoi les 5 précédentes étaient-elles dues?

  5. Même si elle n’a pas pour l’instant la même ampleur que les précédentes, la crise biologique que nous vivons a une origine anthropique.

    Ce n’est pas le travail de sélection variétal réalisé sur nos cultures qui compensera la perte d’espèces sauvages. Alors s’auto-congratuler pour l’accroissement de la biodiversité, ça pourrait être drôle si ce n’était pas si triste.

    1. Je suis en train de lire « la peur exponentielle » de Benoît Rittaud et l’argument que vous énoncez « Même si elle n’a pas pour l’instant la même ampleur… », cet argument donc est exactement le biais que note l’auteur.
      Si je vous entends bien, nous sommes actuellement au tout début de la phase d’extinction de masse, à peine perceptible maintenant, mais vous allez voir, l’extinction va exploser.
      Discours catastrophiste classique, déjà exposé dans le rapport Meadows du club de Rome, en 1972.

    2. Il faut s’y faire: les espèces naissent , vivent et disparaissent et l’homme n’y est pour pratiquement rien.Toutes les espèces actuelles connues sont jeunes ( quelques millions d’années) et aucune n’existait il y a des centaines de millions d’années.De plus, on ne connaît presque rien des bactéries, virus et micro organismes du sol.On peut comprendre l’émotion suscitée par la disparition de certains mammifères ( pandas, grands félins ..) mais cela ne doit pas nous faire faire des amalgames avec toutes les autres espèces.On parle de la disparition d’espèces mais pas de la création d’espèces. Par ailleurs, l’homme n’a jamais été en aussi bonne position pour conserver des génomes intéressants dans le but d’une utilisation éventuelle future.Pour ceux qui aiment se faire peur avec la disparition d’espèces autant penser à la disparition de notre planète dans 3 milliards d’années.

      1. Désolé de vous contredire. Le cœlacanthe existe depuis 350 millions d’années et le Ginkgo biloba depuis 270 millions d’années. Cette précision ne met nullement en cause la nullité scientifique de la thèse d’une sixième extinction de masse. Mais quand on argumente il faut ne point se tromper dans ses arguments.

        1. Oui, vous avez raison: j’aurais du dire  » la plupart des espèces … ». Certains pensent que les forêts  » primaires  » sont semblables à celles qui existaient au carbonifère et ils pensent qu’il faut les conserver comme dans un musée.La réalité est qu’il y a de profondes modifications au fil du temps géologique et que disparition / création ne doivent pas systématiquement culpabiliser l’homme.

    3. On sait évaluer la perte d’espèces sauvages ? Il y a bien les naturalistes qui défendent leurs budgets et leurs crédits de recherche qui s’y essayent, bien souvent de mauvaise foi.

    1. Si vous écoutez un écologue (pas un écologiste) il vous expliquera que 99.9% des espèces ayant vécu sur la planète terre ont disparu aujourd’hui !!!

  6. Quand on voit ce qu’on voit ,
    Quand on entend ce qu’on entend , on a raison de penser ce qu’on pense !

      1. J’aurais plutôt dit Fernand Reynaud.
        Lequel de nous deux est manipulé par un lobby ?

Les commentaires sont fermés.