4 commentaires sur “« OGM et emplois des lendemains qui sifflotent »

  1. Pris dans l’article mis en lien :

    « Si on oublie l’éolien et le photovoltaïque qui accumulent les performances record en matière de licencieheupardon d’emploi, l’écologie… »

    Oui, plein d’emplois au Maroc, dans les centres d’appels téléphoniques, pour un démarchage éhonté ; des emplois – je suppose en France, encore que… – pour l’établissement des devis, alias arnaques ; quelques emplois pour installer des éoliennes chez les bobos crédules et friqués (il faut quand même avoir un peu de pèze pour faire un BA écologique). Tout ça avec des subventions gouvernementales, pour des investissements détournés d’un emploi bien plus productif, pour des installations qui souvent ne produisent rien… sauf des réductions d’impôts.

Les commentaires sont fermés.