25 commentaires sur “Insecticide non autorisé contre le frelon asiatique

  1. Putain, encore un article de merde qui raconte que les abeilles souffrent des OGM, pourquoi les semenciers n’ont pas de service juridique qui porte plainte systématiquement face à ce genre de diffamation?

  2. http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/fruits-et-legumes-maladies-situation-catastrophique-dans-certaines-regions-en-bio-collectif-60643.html?utm_source=FAA&utm_medium=infoquotidienne&utm_campaign=mailnumero868&actu7

    Même si ce lien dévie quelque peu du sujet, voici les limites de l’agriculture biologique.
    Dans ma région, le Lentillon de Champagne bio va coûter la peau du cul car tout est pourri.
    Enfin,même avec une protection phytosanitaire bien ciblée, la fusariose a fait de gros dégâts sur les blés et les orges de printemps, qu’en est t’il des céréales bio et surtout des teneurs en mycotoxines ????

    1. Les rayons fongicides des jardineries sont vides… j’ai du traiter mes tomates alors que je suis partis avec des plants indemnes sur un terrain sans culture depuis deux ans… très bonne année pour les champignons…

    2. Tien t’es en champagne toi aussi? Ba c’est pas grave, ils feront venir du raisin de Charente…

      1. @ Karg

        Le mildiou de la vigne n’épargne pas non plus le territoire charentais. Les rendements cette année seront inférieurs à ceux de 2011 (année de sécheresse). Le cryptogame a fait pas mal de ravage et les quotas élevés ne seront pas réalisés. Le vin d’Ugni Blanc des Charentes approvisionnera son marché porteur : le Cognac. Les Champenois n’auront qu’à taper dans leurs réserves climatiques ! Je viens de finir mon 11e traitement alors que j’en avais effectué que 6 l’année précédente (j’en aurai encore au moins un autre à faire). Même avec une protection phyto rigoureuse (aucune réduction de dose, traitement face/face) le pathogène est cette année sans limites…

        1. Et, à votre avis, les « bio » pourront-ils tenir la limite de 6 kg/an de cuivre ?

          1. C’est pas 6kg/an c’est 6kg par an moyenne sur 5 ans… Si deux ou trois années bien difficile s’enchaîne ils ne tiendront pas.

        2. Moi, Monsieur, j’ai deux questions:

          Les ceusses qui sont » en bio » et qui auront été obligés (si, si, y en aura…) de traiter avec des fongicides chimiques de synthèse (escusez les gros mots) pour ne pas tout perdre d’une récolte déjà pas d’une abondance et d’une qualité remarquables, est-ce qui vendront leurs produits « en bio » dans les filières habituelles ou bien? Et les parcelles traitées devront-elles attendre 3 ans avant d’être « requalifiées bio » ou bien?

          1. D’après les analyses des associations de consommateurs, il semble que la réglementation ne soit pas strictement appliqué…

          2.  » il semble que la réglementation ne soit pas strictement appliqué… »

            Que faut-il entendre par là?

  3. La connerie est sans limites, c’est bien connu. Mais avec l’idéologie bio, anti-OGM, anti-pesticides et pro-abeilles tendance UNAF, les bornes sont déplacées au-delà du pensable ! Et, comme eût dit le regretté pierre Dac, : « Quand les bornes sont franchies, il n’y a plus de limites ! »

    1. Vous croyez réellement que l’idéologie « tendance UNAF » est pro-abeilles ? Moi, je pense que sous l’ancienne présidence de l’UNAF (je réserve mon opinion sur le présent), ce n’était plus l’abeille qui était la priorité, mais le fond de commerce UNAF et associés.

  4. J’aimerai que l’on m’explique:
    http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=WQ&reference=E-2012-006779&format=XML&language=FR

    avec une phrase intéressante « La filière apicole est unanime: le dioxyde de soufre (SO²) est aujourd’hui le seul produit identifié permettant d’anéantir les nids de cet hyménoptère. »

    ou encore « Cette interdiction entraîne l’utilisation de substances beaucoup plus nocives, à l’image de pesticides comme le Protéus (par ailleurs interdit en Allemagne et en Italie) ou encore le Dipter »

    mais intéressant aussi « http://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/chem_profiles/sulfurdi/health_sul.html »
    sur les dangers du SO2.

    En bref, le monde apicole est confronté à une double problématique: lutter contre le frelon asiatique qui détruit ses ruches d’une part et faire en sorte que face au risque que l’insecte fait courrir à la population, des insecticides notamment appartenant aux familles des néonicotinoides ou le fipronil ne soient largement utilisé en ville pour protéger les populations, décrédibilisant leur discours.

    Ils ont donc inventé la fable du SO2 « meilleur insecticide du monde pour le frelon asiatique », pardon, meilleur produit, substance, le mot insecticide n’est pas prononcé.

    On nous refait le coup du purin d’ortie, certainement ici en plus dangereux pour le SO2 dont on notera que tout est fait pour l’éliminer du diesel pour éviter la pollution des villes certes avec des quantités émises proportionnelles au nombre de voitures, mais un nid de frelon asiatique traité sera l’équivalent d’une pollution industrielle proche, alors que les insecticides, notamment ceux autorisés comme biocide contre les fourmis, sont trés efficace certainement sur frelon. Le fipronil (autorisé gamme biocide KB afourmi SG) en arrosage d’une pelouse est radical contre les réinfesations.

    Il est certain qu’une gélule à base de cette substance en gel envoyée via un fusil à air comprimé dans la ruche de frelon serait d’un usage trop simple et permettrait de supprimer efficacement bien des nids, surtout pour cet insecte qui niche en haut des arbres. J’ai peine à imaginer l’utilisation de SO2 dans ces nids « d’altitude ».

    Cela dit avec le frelon nous avons aussi un pb de santé humaine ou publique donc remember chikungunya.

    A la dixième victime du frelon, le ministère de la santé sera obliger d’agir, à la vitesse où les nids se multiplient dans les villes, certainement bientot.

    1. j l reussite avec du FRONTLINE pris en cabinet veto .Un quart en faction devant une ruche=13 frélons aspergés une fois.Méme heure le lendemain soit 17 H :1 quart d,heure d,attente=2 frelons .ET le j+3 meme temps meme heure =0 =.Le frélon a 15 minutes pour rejoindre sa ruche ,puis il meurt ,les autres le mangent ,et meurent =plus de traces autour des ruches .

      1. je suis intéressé comme certainement d’autres lecteurs de ce site par plus de détails

  5. Lu dans http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/rapport-qualite-air-2011.pdf

    tout chaud et pas mal foutu. Je ne sais si c’est le changement de président ou de gouvernement mais quelques vérités bonnes à dire sur la hiérarchie des risques sont désormais prononçables.

    José Bové qui veut que l’on tire les loups, les transports à l’origine des principales pollutions et la vie citadine plus exposée aux pollutions, il y a du mieux, y a pas à dire.

    En page 21 . Le dioxyde de soufre, c’est aussi le SO2 pour les non initiés au B.A.BA de la chimie.
    « Effets sanitaires
    Le dioxyde de soufre est associé à de nombreuses pathologies respiratoires, souvent
    en combinaison avec les particules présentes dans l’air ambiant. Il peut entraîner des
    inflammations bronchiques, une altération de la fonction respiratoire et des symptômes de
    toux. Le SO2, qui peut se transformer en sulfates dans l’air ambiant, concourt également au phénomène des pluies acides »

  6. Pour rappel les français consomme 600g de miel par an pour 1kg de pesticides…
    Et quand on a pas le capacités de compréhension nécessaires à la bon interprétation d’un sujet on doit fermer sa gueule.Ca c’est moi qui te le dis!
    Le So2 un insecticide!?! T’as pas du bien lire…

    Au moins les bios sont controlés sur leur pratique eux.
    Ha les mycotoxines…tous ce qui est vivant je le tu parce que je suis plus fort!T’as pas du beaucoup écouter lors du collège toi!
    L’UNAF a des comptes publics alors viens vérifier son « fond de commerce »!

    Vous êtes la chienlit de notre société pauvres crétins irresponsables.
    Et prétendez pas nourrir la planète car il y a jamais eu autant de gens qui crèvent la dalle, vous avez pollué les campagnes, champs et cours d’eau, vos production sont bourrées de chimie, vous appliquez l’eugénisme dans tous vos élevages et parcelles, avez vidé les océans de la majorité de ses espèces mais comme votre seule valeur est l’Argent, le flous, la thune vous avez aussi vendu l’avenir de vos enfants.
    Vous êtes nocifs pour la planète et vos concitoyens.
    Votre mort viendra avant celle des apiculteurs…Enfin pour le comprendre il faudrait penser par vous même les fans de revues publicitaires agricoles.
    J’espère au moins que vous tirez un peu d’argent pour votre soutien à nos riches dirigeants de compagnies vendeuses de mort…sinon vous êtes encore plus bête que je le crois.

    1. Encore un paranoïaque de première ! Même Staline était moins parano ! C’est dire !

      Un parano stupide, qui ne sait qu’insulter les gens avec qui il n’est pas d’accord.

      Vous êtes tout simplement cinglé !

    2. 1kg de pesticide? Tu va nous multiplier les chiffres des résidus mesurées par la quantité de produits agricoles consommés, et après on rediscute. Et explique nous pourquoi pour 1kg de miel produit par nos ruches les abeilles reçoivent 600g de sirop divers.

      1. C’est un analphabète qui ne sait pas s’exprimer.

        Il n’a pas voulu dire « ingéré » mais « utilisé ». 76 000 tonnes de pesticides dont 57 000 tonnes de matière active en France en 2004. Troisième utilisateur après les USA et le Japon

        Voir http://www.pesticides-poitou-charentes.fr/Les-pesticides-en-chiffres.html

        Mais ces chiffres ne veulent rien dire ! Voir : http://laurent.berthod.over-blog.fr/article-pesticides-le-chiffre-du-jour-qui-ne-veut-rien-dire-51907376.html

    3. « Au moins les bios sont controlés sur leur pratique eux. » Pas plus que les autres, neem, ricin, voir produits conventionnels…

      « Le So2 un insecticide!?! T’as pas du bien lire… »
      Classification :
      T; R23 – C; R34

      Symboles :
      T : Toxique

      Phrases R :
      R23 : Toxique par inhalation.
      R34 : Provoque des brûlures.

      Phrases S :
      S9 : Conserver le récipient dans un endroit bien ventilé.
      S26 : En cas de contact avec les yeux, laver immédiatement et abondamment avec de l’eau et consulter un spécialiste.
      S45 : En cas d’accident ou de malaise, consulter immédiatement un médecin (si possible, lui montrer l’étiquette).
      S1/2 : Conserver sous clef et hors de portée des enfants.
      S36/37/39 : Porter un vêtement de protection approprié, des gants et un appareil de protection des yeux/du visage.
      Phrases R : 23, 34,
      Phrases S : 1/2, 9, 26, 36/37/39, 45, 11
      A : Gaz compriméD1A : Matière très toxique ayant des effets immédiats gravesE : Matière corrosive
      A, D1A, E,
      SGH14
      SGH04 : GazSGH05 : CorrosifSGH06 : Toxique
      Danger
      H314, H331,
      Classification du CIRC
      Groupe 3 : Inclassable quant à sa cancérogénicité pour l’Homme12
      Inhalation Très toxique, mort, produit de l’acide sulfureux dans les poumons.
      Peau Dangereux, corrosif, formation d’acide au contact de surfaces humides.
      Yeux Dangereux, corrosif, formation d’acide au contact de surfaces humides.
      Ingestion Toxicité relativement faible, effets à long terme inconnus.
      Écotoxicologie
      CL50 3 000 ppm pendant 30 minutes (souris, inhalation)
      Seuil de l’odorat bas : 0,33 ppm
      haut : 5 ppm15
      C’est pas dangereux?
      « Vous êtes la chienlit de notre société pauvres crétins irresponsables. » Tu a la maladie de la Tourette?

  7. Oui oui, tu vas contre la grande majorité des recherches indépendantes publiées à travers le monde mais c’est moi qui suis parano.
    J’ai vu ton blog et je confirme que tu n’as pas les capacités intellectuelles de donner des avis.
    D’ailleurs tu t’y présente de cette manière.
    Tu nous fais perdre notre temps.

    1. Ben voyons ! Pauvre type ! Même pas capable de s’exprimer clairement.

      Les recherches prétendument indépendantes sont le fait de militants et non de chercheurs. La plupart sont désavouées par la communauté scientifique. Séralini ? Belpomme ? Sultan ? Ah ! Ah ! Ah !

  8. Allons, allons Laurent, laissons s’exprimer le style alter.

    I est bien connu que l’agriculture bio va nourrir le monde et que les apiculteurs n’utilisent pas d’insecticides contre le varroa et des antibiotiques contre les loques…..
    Que le miel n’est pas chargé de coumaphos, fluvalinate, amitraze, que 70 % du miel que l’on consomme ne vient pas de Chine et que ce qui vient de chine, est produit de façon très naturelle, sans sirop de glucose, métaux lourds, morceaux de métal, organochlorés….

    1. Il ne faut pas exagérer la réalité
      L’essentiel du miel commercialisé en France par des apiculteurs professionnels et le négoce est soumis a des contrôles réguliers
      Pour ma part c’est un tous les deux ans environ : le dernier portait justement sur la recherche d’antibiotiques
      Reste il est vrai que l’apiculture francaise forte de 80.000 apiculteurs dont a peine 2500 pro échappe en partie aux contrôles de l’administration
      40% des ruches françaises sont traitées contre varroa avec des médicaments sur prescription vétérinaire (obligatoire pour tous les apiculteurs) avec des produits sous AMM qui ne laissent aucun résidu dans le miel
      Les traitements effectuant hors récolte des miels
      Les 60% des ruches qui échappent aux contrôles et au respect de la législation sont possédé par des apiculteurs peu scrupuleux qui s’économisent le cout des traitements sous AMM en détournant des acaricides agricoles de leur usage normal avec tous les risques que cela comporte ( résidus , surdosage ou inefficacité )

Les commentaires sont fermés.