Programme agricole LR : De belles promesses, mais…

Partager sur : TwitterFacebook

Nous venons de regarder le programme agricole du parti Les Républicains. Voyez-vous-même :

Pour rappel, le président du parti Les Républicains Christian Jacob défendait dans une tribune publiée en septembre dans le Monde une écologie du « progrès » et de la « croissance ». Compte tenu de la croissance démographique mondiale, l’agriculture « devra produire davantage pour nourrir la planète. Ce qui est notre premier devoir », expliquait le dirigeant politique et ancien agriculteur, pour qui « les enjeux environnementaux et sociétaux (…) ne peuvent prévaloir sur ces enjeux stratégiques de sécurité alimentaire ». Il estimait en outre que « tout miser sur l’électrique (…) est dangereux, car nous deviendrons dépendants de la Chine » et promouvait les énergies renouvelables d’origine agricole comme les biocarburants ou le biogaz, défendant également la capture et le stockage du CO2 ainsi que les « new breeding techniques » ou NBT, qui permettent de modifier le génome des plantes sans insertion de gène étranger (transgénèse) et « ne peuvent être écartées d’un revers de main sous la pression des activistes déclinistes ».

Bref, de l’écologie comme on l’aime : positive, favorable au progrès quand il est au service du bien commun donc de de l’Homme. Tout le contraire de l’écologie punitive, aux visées ouvertement liberticides et anti-humains en vogue chez Europe écologie – Les Verts.

De belles promesses, donc.

Le « Pas d’interdiction sans solution » ou les NBT sont évidemment la voie à suivre. Mais les agris ont été refroidis par le grenelle de l’environnement en 2007 ou un gouvernement alors UMP (devenu depuis LR) a mis autour de la table des ONGs qui n’avaient aucune légitimité (sauf médiatique) pour décider de ce qui allait s’imposer aux agriculteurs.

Et les agris ont de la mémoire. Malheureusement pour nos politiciens professionnels.

Ils sont censés aujourd’hui croire et voter pour ceux qui les ont autrefois poignardés dans le dos.

Qui nous dit qu’un prochain gouvernement LR sera assez fort et déterminé pour résister aux pressions écologistes d’ONGs extrémistes complaisamment relayées par certains médias ? En effet, depuis 2007, l’influence et les capacités (financement, etc.) des lobbies écolos ont augmenté, entraînant l’opinion avec lui. En 2007, déjà, Les Républicains s’étaient débinés. Et en 2022?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *